top of page

Les mots créent des mots, la réalité est silencieuse

NISARGADATTA. Les mots ne peuvent vous amener que jusqu’à leurs limites propres. Pour aller au-delà, il faut les abandonner. Restez uniquement dans le témoin silencieux.


Dès que vous commencez à parler, vous créez un univers verbal, un univers de mots, d’idées, d’abstractions et de concepts qui s’entrecroisent et sont interdépendants et qui, de la plus étonnante des manières, s’engendrent, se soutiennent et s’expliquent réciproquement - mais qui, malgré tout, sont dépourvus d’essence comme de substance: ils ne sont que de simples créations mentales. Les mots créent des mots, la réalité est silencieuse. […]


Les mots remplissent leur but limité de moyen de communication entre les personnes. Les mots ne rendent pas compte des faits, ils les signalent. Une fois que vous dépassez la personnalité, vous n’avez plus besoin, pour connaitre, que l’on vous dise ce qu’il y a à connaitre. […]


Tout ce qui se produit, se produit dans le mental, pas à la source du « je suis ». Une fois que vous avez réalisé que tout arrive de soi-même (appelez cela "destin", "volonté de Dieu" ou "pur accident"), vous pouvez demeurer uniquement comme le témoin qui comprend et jouit, mais qui n’est pas perturbé. […]


La pensée façonne le langage et le langage façonne la pensée. Ce sont tous les deux des outils : utilisez-les, mais n’en faites pas mauvais usage. Les mots ne peuvent vous amener que jusqu’à leurs limites propres. Pour aller au-delà, il faut les abandonner. Restez uniquement dans le témoin silencieux.


// NISSARGADATTA MAHARAJ, extrait de "Je Suis"




36 vues

Comments


bottom of page