Vivre dans la complétude

LEONARD LASKOW - Lorsque j’ai eu la révélation que mon travail était de guérir par l’amour, j’ai pensé tout d’abord qu’il s’agissait d’une guérison au niveau physique, émotionnel, énergétique et mental. Puis je me suis rendu compte qu’il s’agissait en fait de guérir en accédant à la complétude, qui est toujours présente.

Guérir dans la complétude est vraiment la médecine suprême. C’est pour cette raison que le pardon procure une telle paix à ceux qui passent de la forme au sans-forme. Le pardon – lâcher prise de son attachement au passé – est un accomplissement.


Dans la tradition védique, où l’on croit à la réincarnation, on dit que la dernière pensée d’une vie est le fondement de la prochaine. Se reposer dans la liberté du pardon, entouré d’amour, facilite le lâcher-prise du corps et l’accès au domaine de la conscience sans forme. C’est pour cette raison que le pardon est un outil aussi précieux pour les personnes travaillant en soins palliatifs.


Lorsque le pardon dissout la séparation de notre lumière intérieure, la seule chose qui reste, c'est l’amour. Lorsque cette conscience pleine d’amour circule dans notre coeur, elle transforme la vibration de notre corps énergétique intérieur et la rend cohérente, en la faisant résonner avec notre nature essentielle. Nous nous alignons alors avec la vérité de "qui nous sommes" – et la vérité de "ce qui est". C’est pourquoi la Focalisation Consciente sur le Coeur est une pratique qui permet de vivre dans la complétude de manière constante et durable.


// LEONARD LASKOW, extrait du livre "Par Don d'Amour"



Editions Jouvence : https://editions-jouvence.com/livre/par-don-damour

24 vues0 commentaire